La Casa Brutale

A l’heure où les villes, en manque d’espaces à construire, s’interrogent sur la possibilité d’investir les sous-sols, l’agence d’architecture hollandaise et grecque OPAOpen Platform for Architecture – livre un projet de logement individuel étonnant : la Casa Brutale. Les architectes proposent en Grèce une luxueuse villa de 180m² encastrée dans une falaise, presque invisible depuis la terre ferme, mais apparaissant de manière spectaculaire depuis la mer Egée. Construite essentiellement en béton brut et en verre, ce projet met en exergue les matériaux et donne au mouvement architectural brutaliste, encore assez mal considéré, un second souffle.

La Casa Brutale tire directement ses influences de la Villa Malaparte, icône du mouvement moderne. Elle fut construite en 1937 par Aldaberto Libera pour l’écrivain Curzio Malaparte sur l’île de Capri à l’Ouest des côtes italiennes. Contrairement à la villa italienne qui surplombe la falaise avec son toit Solarium, la Casa Brutale est accessible par un escalier dont la descente est rythmée par le cadrage du paysage maritime. La maison s’organise sur 3 niveaux et puise sa lumière grâce à la façade principale vitrée toute hauteur et par le toit qui est en réalité une piscine dont le sol est transparent. Au niveau le plus bas, on retrouve le séjour, la cuisine, une chambre d’amis avec salle de bain, alors qu’il faut grimper quelques marches pour accéder à un demi-niveau en mezzanine qui comprend une grande chambre.

casa-brutale-facade-vitree
Casa Brutale – vue sur la mer Egée depuis le salon

L’agence, qui a misé sur des lignes architecturales fortes ainsi que sur la mise en œuvre  épurée des matériaux – un rappel du brutalisme – a largement conquis Internet. Il faut dire qu’un soin particulier a été apporté à la communication du projet grâce à des images virtuelles mêlant graphisme texturisé et ambiances saisissantes. On aurait presque envie de croire que la piscine est soutenue par d’élégantes poutres en acier telle que le suggère la coupe transversale du projet. Selon une rumeur, malgré sa complexité constructive le projet devrait prochainement voir le jour au Liban. Entre intentions, perspectives et réalité, quels sont les enjeux de la construction d’un tel bâtiment ?

C:UsersLAERTISDesktopCliff House29_06_2015_2D Drawings Mode
Coupe longitudinale

Deux ans et 3 millions d’euros : ce sont les chiffres à retenir pour la construction de l’ambitieux projet dans la montagne Faqra, non loin de Beyrouth et à 1.600m d’altitude dans une station de ski libanaise. Dans les années 1960, l’architecte américain Marcel Breuer avait déjà envisagé la verticalité comme vecteur d’urbanisme lors de la planification de la station de ski Flaine dans les Alpes (inscrite depuis au patrimoine des monuments historiques). Il avait décidé d’implanter l’ensemble des bâtiments de logements collectifs à même la falaise afin de préserver le sol au maximum. Si la Casa Brutale disparaît dans la roche, la trame de la façade taillée en pointe de diamant déjoue l’œil du skieur qui, depuis la piste, peine à distinguer l’architecture des sapins enneigés.

La Casa Brutale n’est pas le seul projet audacieux des architectes d’OPA. Ils ont décliné leur concept en concevant le projet de la « Chapelle Sainte-Croix ». Cet édifice, lui aussi construit à flanc de falaise, attend qu’un investisseur fortuné, féru d’exploits ou très croyant, finance le coût énorme de ce projet.


REFERENCES

BatiActu : la Casa Brutale sera construite au Liban

BFM.tv : cette maison verra bien le jour

Designboom : la Casa Brutale concept from OPA

L’Histoire de la station Flaine – Marcel Breuer

OPA : Holy cross chapel – Déclinaison d’un concept

VIDEOS

Clip vidéo de présentation du projet Casa Brutale

Court reportage sur le création de Flaine

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s