Les Tulou, un modèle d’habitat social

%e7%a6%8f%e5%bb%ba-%e5%9c%9f%e6%a5%bc01

Dans une étude récente du New York Times, le critique d’architecture Nicolai Ouroussoff a relevé que l’architecture tulou était particulièrement bien adaptée au besoin urgent de la Chine en logements pour les habitants à faible revenu ainsi qu’à la croissance très rapide des villes.

Les tulou sont des architectures traditionnelles situées dans la province du Fujian, dans le sud-est de la Chine. Tulou, qui signifie “petit royaume”, est un terme séculaire autrefois utilisé dans la province du Fujian pour désigner des structures servant à protéger les villageois contre les envahisseurs. De fait, ces bâtiments communautaires particulièrement originaux sont habités par les Hakka qui ont immigré vers la province du Fujian pour fuir la guerre et s’abriter des oppresseurs.

Du point de vue social, les tulou possèdent les caractères des logements chinois organisés pour recevoir des familles et respecter une hiérarchie. Les bâtiments sont circulaires, faits de murs extérieurs très épais en terre pour des raisons défensives. Tout en renforçant un pouvoir central et familial, cette typologie de logement stimule la communication sociale autour d’espaces fermés tournés vers une cour intérieure. Toutes ces valeurs architecturales ont été préservées de la rénovation.

Une construction en terre

Composés d’argile, les murs extérieurs font 3 mètres d’épaisseur, tandis que les murs intérieurs font 1,5 mètre. En plus d’être destinés à résister aux attaques de bandits, ce type de construction permet de se protéger des rudes hivers. La forme circulaire des tulou facilite également une bonne circulation de l’air et une aération naturelle. A l’intérieur, des murs transversaux en argile et également épais servaient de coupe-feu pour éviter que les incendies ne se propagent à l’ensemble de la construction. Ces murs ingénieux et respectueux de l’environnement étaient si résistants qu’ils étaient capables de résister non seulement aux bombardements mais aux tremblements de terre.

Un modèle d’habitat social

En quelques décennies la Chine est devenue l’usine du monde. Nul doute que sa croissance rapide a apporté de grandes améliorations dans la vie matérielle des Chinois. En revanche, les autorités ont laissé croitre des différences de richesse de plus en plus importantes et ont souvent délaissé l’héritage culturel. Le développement économique rapide a engendré une urbanisation massive et irréversible. Mis au service d’une production conduite à marche forcée et correspondant aux besoins d’un pays moderne, l’habitat souffre aujourd’hui de surdensité, notamment dans des villes émergeantes comme Shenzhen. Les défis majeurs qui se posent à la Chine actuelle sont : réussir à loger la totalité des populations nouvellement immigrées ; résoudre l’anarchie urbaine ; construire des résidences pour les foyers à faibles revenus.

%e4%b8%87%e7%a7%91%e5%9c%9f%e6%a5%bc-01

Pour tenter de résoudre ces problèmes, l’agence URBANUS s’est inspiré de l’habitat Tulou. Elle a conçu le « E cercle », une architecture de hauts bâtiments disposés en cercle et pourvu d’une ouverture invitant à pénétrer à l’intérieur. Au milieu du bloc circulaire se trouve une sorte de boîte rectangulaire et une cour carrée pourvue d’un jardin collectif. Les blocs contiennent de petites unités de logements. Les espaces intermédiaires sont réservés à la circulation et aux activités collectives.

REFERENCE:

Les Tulou, dans la province du Fujian, au sud de la Chine

E cercle, à Shenzhen, par l’agence URBANUS

VIDEO:   https://www.youtube.com/watch?v=ZZ_Z58r3mIs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s