UN VILLAGE 100% AUTONOME

L’objectif de créer un village 100% écologique et communautaire semble utopique. Mais la société californienne Regen Villages s’est associé avec le cabinet d’architecture danois EFFEKT afin de rendre cette utopie réalisable.  En utilisant toutes les technologies déjà développées à travers le monde, ils sont parvenus à créer un village autonome, respectueux de l’environnement, capable de produire sa propre énergie, sa propre agriculture et de recycler ses déchets – un modèle qui vise à traiter un large éventail de questions mondiales, des crises alimentaires et de l’eau.

plan-masse

Ce projet est présenté à l’intérieur du pavillon danois de le Biennale de Venise. L’exposition, intitulée Art of Many et le droit à l’espace, met l’accent sur l’architecture communautaire et l’urbanisme. Le projet est né d’un document de recherche à l’Université de Stanford. L’un de ses auteurs, l’entrepreneur James Ehrlich, a développé l’idée de lancer une société de développement immobilier intégrée à la technologie, et a introduit EFFEKT pour imaginer ce à quoi ces bâtiments pourraient ressembler.

Le concept est similaire à l’idée d’une communauté coopérative – un modèle qui se révèle de plus en plus populaire, avec des exemples récents similaires en Belgique, au Royaume-Uni, en Allemagne et en France (Alsace & Dordogne)

pers-jardin-intume

«Notre mode de vie moderne est totalement insoutenable et cela nécessite des solutions plus durables pour l’avenir» a expliqué Sinus Lynge, associé d’EFFEKT.

Ainsi, les villages fonctionneront grâce aux énergies renouvelables issues de multiples sources : panneaux solaires, éoliennes, technologies géothermiques ou biomasses. Chacun des villages inclurait une série de places publiques, contenant certaines technologies comme des points de recharge pour les voitures électriques. Les maisons individuelles intégreraient des panneaux solaires photovoltaïques pour produire de l’électricité et chauffer l’eau. Ils disposeraient également de systèmes passifs de chauffage et de refroidissement, ainsi que de la ventilation naturelle, ce qui contribuerait à réduire la demande électrique.

pers-public

Le projet offre également une grande diversité dans ses typologies d’habitations, pour chaque type de ménage, allant ainsi de 80 à 140 mètres carrés. L’espace de vie serait construit en éléments préfabriqués et démontables. Chaque maison disposerait d’un jardin privé et d’une terrasse, le tout compris dans une grande serre propre à chaque habitation.

typologies

Ces maisons seront rattachées à de grandes serres verticales, qui permettront une importante production de nourriture bio : les familles pourront y cultiver leurs fruits et légumes, cultiver l’aquaponie une forme d’aquaculture qui utilise les plantes pour nourrir les poissons et les poissons pour nourrir en retour les plantes, et qui peut produire dix fois plus que l’agriculture intensive sur un même espace, tout en consommant 90 % moins d’eau). Cette importante production sera rendue possible grâce à un système de tri et de recyclage très précisément étudié.

Les déchets organiques seront transformés en biogaz (engrais)  et en nourriture pour les animaux élevés.  Les déjections de ces animaux seront utilisées en engrais pour les cultures. Le bétail, les poissons, et les fruits et légumes seront consommés par les habitants. Les eaux de pluie et eaux usées seront aussi filtrées et réutilisées afin de ne pas gaspiller les ressources naturelles… Un véritable cercle vertueux de production et de consommation.

regen-system

Les habitants pourront ainsi fabriquer localement toute l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de leurs habitations et du quartier en général.  Ainsi les dernières techniques d’agricultures -aquaponie, permaculture, aéronomie (culture hors-sol) – seront intégrées dans le quartier afin d’assurer une autosuffisance durable et stable. Ils feront partie d’un écosystème local partagé, de sorte que les familles pourraient assumer différents rôles dans la communauté. Tout en favorisant le sentiment de camaraderie, cela contribuerait également à lever les fardeaux des gouvernements municipaux en difficulté. Le modèle économique de ces développements implique de lever des fonds par l’intermédiaire des investissements de l’État.  La société travaille avec les municipalités locales pour trouver des terrains adaptés, puis nomme des architectes locaux et des équipes de construction pour développer l’infrastructure.

model-1

«ReGen est plus que réduire, il s’agit de créer, créer un meilleur modèle pour un avenir durable, où le niveau de vie actuel peut être soutenu par la pensée intelligente » , a déclaré Lynge.

Le premier exemple de cette communauté de maisons à Almere, devrait voir le jour au courant de l’année 2017.   Il sera dans un premier temps composé de 25 maisons « test » pour ensuite s’agrandir et accueillir 100 maisons une fois terminé.   D’autres projets pilotes sont en cours de réalisation pour la Suède, la Norvège, le Danemark et l’Allemagne.  En cas de succès, l’objectif serait de développer ce genre de projet dans le monde entier, notamment en Inde rurale, en Afrique sub-saharienne et au Moyen-Orient.  Ce projet révolutionnaire serait une solution pour répondre aux problèmes de surpopulation et de surconsommation.  Un tel projet demande bien évidemment une grande implication de la part des habitants,  qui devront tout autant cultiver leurs propres jardins ainsi que les fermes du quartier.

pers-generale-nuit

D’ici 2050, il y aura  près de 10 milliards d’habitants sur notre planète. Cette surpopulation, et surconsommation  -déjà présente- généreront des besoins en ressources, en énergie et en logements bien supérieurs à ceux d’aujourd’hui.  Un tel projet semble ainsi être une belle réponse possible face à cette problématique mondiale.

Bibliographie

  • Livre:

Capture d’écran 2017-01-05 à 15.21.23.png

Dominique Gauzin-Müller, L’architecture écologique, 2001, Éditions du Moniteur , 290 pages

  • Sites internet :

Site internet de l’agence danoise EFFEKT

Société californienne Regen Village

L’Aquaponie

  • Articles web :

Gent Side découverte : Un village 100% écologique et autonome bientôt construit aux Pays-Bas

We Demain  : Autonome en nourriture et en énergie, ce village zéro déchet va être bâti aux Pays-Bas

  • Vidéo documentaire:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s