Construction en module -Explorer l’habitat du futur

Les architectes ont proposé des habitats expérimentaux dès les années 1960. Archigram, Superstudio, Archizoom et le métabolisme japonais ont proposé des modèles qui n’ont cessé d’inspirer les architectes. Deux modèles expérimentaux ont récemment été réalisés en Asie de l’Est.

La Tour des Plugins / People’s Architecture Office (PAO)

tour-de-plugin

Architects: People’s Archietectural Office                          Location: Shengzhen, China

L’exposition annuelle expérimentale lancée par la China Vanke Co., une des plus grandes sociétés immobilières chinoise, vise à explorer les possibilités de logements futurs. Le thème de cette année est «la tour des plugins».

Le projet réduit l’investissement nécessaire à la construction d’une habitation puisqu’il exclue le risque de perte de propriété : les résidents peuvent emballer leurs maisons et les emporter avec eux s’ils sont obligés de déménager. La tour Plugin, qui est considérée comme une structure temporaire car ne nécessitant pas de fondation souterraine, contourne la planification rigoureuse concernant les structures permanentes et allège les exigences qui sont celles de la construction d’une maison privée.

Vue l’instabilité du logement en Chine, le People’s Architecture Office propose des logements flexibles qui s’adaptent aux besoins de changement. Inspiré par le Métabolisme japonais, il conçoit un système préfabriqué permettant des étages extensibles. La Tour des Plugins est composée d’une structure en acier et de kits de pièces qui peuvent être assemblés en des variations infinies. Les espaces laissés vides dans le cadre sont remplis avec des unités vivantes et modifiables, débranchés si nécessaire. Les unités sont fabriquées avec le système propriétaire « Plugin Panel de PAO », des modules qui intègrent l’isolation, le câblage, la plomberie, les finitions intérieures et extérieures dans une seule pièce moulée. Les panneaux sont reliés entre eux par un système de serrures intégrées, facilement montés à l’aide d’une simple clé hexagonale par un couple de personnes non qualifié. Contrairement aux containers d’expédition qui sont utilisés à des fins de logement, ces blocs de panneaux permettent d’ajouter des espaces de vie sans avoir besoin de recourir à des machines lourdes et sans se limiter à la forme d’une boîte.

La Tour d’espace en location / Sou Fujimoto

L’architecte Sou FUJIMOTO propose à l’aide de la société de gestion Daito Trust Construction, de redéfinir la location résidentielle. Les logements locatifs ont toujours été configurés de telle sorte que l’espace pour une occupation exclusive soit maximisé, tandis que les espaces communs sont restreints aux lieux de passages. Dans la mesure où les espaces privés sont réduits au minimum, il est possible d’offrir des espaces partagés spacieux, tels que cuisines, bains, salles de théâtre et des jardins. On peut avoir une cuisine luxueuse pour profiter des compétences culinaires, une baignoire spacieuse dans laquelle s’étirer et avoir le loisir de lire dans une vaste bibliothèque. Contrairement à la maison partagée où, en dehors de sa propre chambre, le salon et d’autres espaces sont mis en commun avec les autres usagers, les zones privées et partagées sont ici clairement divisées, puis recombinées pour offrir des logements confortables. Si des personnes âgées bénéficiant de temps libre ou d’autres ayant des compétences de jardinage peuvent gérer des jardins partagés, tout le monde en profitera. Les couloirs habituellement ternes peuvent également être transformés en espaces composites vivants.

sou-fujimoto

Architects: Sou Fujimoto                          Location: Tokyo, Japan

Le logement locatif vise habituellement une occupation privative maximisée, tandis que les espaces communs sont réduits aux passages. Ce nouveau modèle d’habitat proposé est conçu comme totalement interconnecté : tandis que les modules en bois représentent des espaces privés minimisés, les espaces communs sont spacieux, comprenant des cuisines, des salles de bains, des salles de loisir (théâtre) et un maximum de terrasses jardinées. Sou Fujimoto a imaginé que le salon et les autres espaces en dehors de sa chambre soient partagés avec d’autres, combinés de manière à générer un logement locatif confortable et relaxant. Alors que les bâtiments locatifs traditionnels sont configurés pour une occupation exclusive, il optimise l’espace privé tout en créant un ensemble d’espaces partagés. Dans « la tour d’espaces en location », les zones privées sont clairement identifiées en unités individuelles, puis connectées pour encourager une vie communautaire.

Grâce à cette stratégie, les concepteurs créent des habitats où, malgré un budget modeste, les résidents peuvent profiter d’une cuisine luxueuse, d’une baignoire spacieuse et d’une vaste bibliothèque…

Référence:

Livre :  “HOUSE VISION2 CO-DIVIDUAL Split and Connect/Separate and Come Together”

             (Symposium Volume)

            “HOUSE VISION 2 2016 TOKYO EXHIBITION” (Exhibition Volume)

Site   :  http://house-vision.jp/en/exhibition.html

Vidéo:  https://www.youtube.com/watch?v=PKqbNywqqhw

            https://www.youtube.com/watch?v=ft0N8_e4nP0

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s