LES TOURS CRAYONS, Hong Kong

Hong Kong s’étend verticalement dans un dispositif urbain contraint entre mer et montagne. Plus que tout autre, cette métropole compose avec les paramètres géographiques et la spéculation. La verticalité est la seule réponse possible à l’extrême densité. Cet environnement crée les conditions propices à l’émergence de gratte-ciels d’un genre nouveau: «les tours crayon».

Pencil Tower Gary Chang2.jpg

Ces tours tirent leur nom de leur proportions comparables à celle d’un crayon, soit 1:10 en moyenne pour le rapport largeur / hauteur. Elancées, les tours crayons subissent les forces latérales (vents, vibrations terrestres…), bien davantage que des bâtiments standards. Pour y remédier, la solution n’est pas de rigidifier la structure (à cause d’un important risque d’effondrement) mais de «contrebalancer» ces mouvements. Aussi le système structurel de ces tours intègre dans le noyau porteur des murs de cisaillement qui ont pour objectif de résister aux efforts et au système d’affaiblissement des vibrations basées sur des amortisseurs harmoniques ou réservoirs d’eau. Ces conditions extrêmes influencent le langage architectural qui se situe entre une absence d’esthétique singulière et une expression moderniste. Une réflexion fonctionnelle qui a produit une architecture anonyme, «sans architecte».

L’intensité et l’efficacité du tracé urbain a été hérité de la politique coloniale britannique du début du 20 ème siècle, une grille orthogonale subdivisée en parcelles individuelles de 4m x 10m en moyenne, pour des bâtiments de 2 à 3 étages. Un ratio plutôt généreux pour l’époque. Plus tard, à partir des années 1960, la Hong Kong Housing Authority a initié un nouveau programme de logements pour répondre à l’exode rural. Ce programme a joué un rôle essentiel dans le développement des tours et des blocs résidentiels. Aujourd’hui, les bâtiments sont fortement rationalisés par des facteurs externes spécifiques au contexte très contraint et des dimensions parcellaires.  L’un des plus importants est le code du bâtiment qui adopte un guide général prévoyant  9 m2 de surface utilisable par personne au sein d’un bâtiment. Sur cette base de calcul et dans un souci de maximisation de la rentabilité, les promoteurs ont dû s’adapter aux contraintes normatives, aux réalités économiques et aux tailles des parcelles. Les typologies conçues comme des unités de vie minimale sont composées d’un appartement par étage de 40 mètres carrés en moyenne pour une famille de 4 personnes, d’un ascenseur lobby et des escaliers « ciseaux». Pour condenser les noyaux de circulation et les compacter au maximum, les escaliers « ciseaux» doivent utiliser la longueur de volée maximale autorisée. Cela produit des appartements dotés d’une belle hauteur sous plafond : de 3.5 à 4 m.

Les dimensions, les meubles ainsi que l’agencement intérieur de ces appartements sont standardisés dans le but de faciliter la préfabrication. L’utilisation optimale de l’espace produit un mode de vie particulièrement compact.

Pencil Tower Gary Chang3.jpg

L’urgence de se loger à Hong Kong, a produit des réponses pragmatiques et radicales. L’architecture n’est pas l’objet d’une réflexion spécifique. Elle est la conséquence de la rationalisation des espaces disponibles, de leur fonctionnalité et de la compacité. Cette métropole est en cela le terreau d’invention de typologies pensées uniquement sur le plan de leur performance. Elle est une sorte de manifeste construit de l’extrême densité.

* Mur de cisaillement : Mur situé dans une construction et destiné à résister aux efforts horizontaux tels le vent, l’explosion ou le tremblement de terre.

Références:

 http://www.architectureanddesign.com.au/features/list/secrets-of-skinny-skyscrapers-5-slender-towers-and

http://www.skyscraperdictionary.com/?project=penciltower

Bibliographie:

Hong kong typology, an architectural research in hong kong building types,

People meet in Architecture, Biennale Architectura 2010 official catalog

 Video sur les tours extrêment fines : https://www.youtube.com/watch?v=-iE0lqYAZQE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s