RECORD : Un gratte-ciel de 57 étages construit en 19 jours.

Les records n’en finissent pas de tomber en Chine. Installé à Changsha, un groupe de promotion immobilière nommé Broad Sustainable Building a construit une tour de 57 étages en moins de trois semaines. Baptisée Mini Sky City, celle-ci n’est en fait qu’une version réduite du Sky City, le projet de plus haut gratte-ciel du monde qui sera édifié dans la même ville. La clé de cette remarquable rapidité réside dans l’assemblage d’éléments modulables de blocs préfabriqués réalisés au préalable en usine. Ainsi sur le chantier, trois étages peuvent être montés par jour. Au total, cette tour de 180 000 m² comprend 800 appartements et de la place pour 4000 employés.

En préparant plus de 2700 modules dans une usine pendant quatre mois avant le début des travaux, BSB s’est fixé un objectif journalier. Les 20 premiers étages de Mini Sky City ont été achevés à la fin de 2014. Les 37 étages restants ont ensuite été assemblés entre le 31 janvier et le 17 février. « Cent pour cent des pièces sont fabriquées en usine », a déclaré Jiang sur les méthodes de BSB. «Nous ne gaspillons aucun matériel, personne n’est oisif dans l’atelier ou sur le site. Nous avons une très bonne planification. »

Les processus utilisés par l’entreprise sont très rentables, respectueux de l’environnement et ils conduisent à moins de perturbations dans les villes pendant la construction.

BSB a maintenant l’ambition de mettre ses techniques à l’épreuve en demandant l’autorisation de construire un gratte-ciel de 838 mètres de haut (2,749 pi) à Changsha, un projet annoncé dès 2013.

skycraper.jpgskyscraper.pngConstruite en principe en 10 mois, la Sky City sera le plus haut bâtiment du monde (au mins jusqu’à ce que la Tour du Royaume à Djeddah, en Arabie Saoudite, soit terminée).

Broad Sustainable Group a déjà construit son propre pavillon de 6 étages en une journée pour l’exposition universelle de Shanghai en 2010. Il a bâti l’hôtel New Ark d’une quinzaine d’étages en seulement 48 heures. L’entreprise a poursuivi sur sa lancée. Elle maîtrise la préfabrication des modules en usine et la technique d’assemblage sur site, ce qui permet de gagner du temps et d’accélérer les travaux sur le chantier. Cette grande tour de 170 mètres présente un aspect des plus modernes. A l’intérieur, «Ce bâtiment dispose de 19 atriums de 10 mètres de hauts, 800 appartements, et un espace de travail où peuvent tenir 4000 personnes», explique l’architecte Xian Zhang Min.

2011-10_11-Shanghai-PavillonChineExpo2010-4.JPG

maxresdefault.jpg

Dans un pays au taux de pollution record qui commence à s’éveiller à la question de la protection d’environnement, le projet a des vertus écologiques. L’entreprise a testé les techniques de rendement énergétique les plus développés et elle a adopté un nouveau mode de construction qui fait économiser 15 000 camions chargés de béton. En outre, le projet a été conçu avec un système permettant d’obtenir à l’intérieur un air purifié à 99,9%.

L’architecte a conçu une façade pourvue d’un quadruple vitrage, si économe en énergie que cela permettra d’économiser 12.000 tonnes d’émission de CO2 par rapport à un bâtiment de la même taille. Selon les professionnels du bâtiment et les promoteurs immobiliers, la construction modulaire permet de réduire l’empreinte carbone du chantier et économise du béton. La préfabrication en usine permet d’avoir une qualité dans la réalisation des modules ainsi qu’une multitude de choix de formes et de volumes. Ces modules sont étanches et repoussent l’air pollué. Avant d’être injecté dans le bâtiment, l’air est filtré. Le principe des façades à quadruple vitrage réduit fortement les consommations énergétiques en évitant les déperditions de chaleur ou de froid vers l’extérieur.

26899E0300000578-2989769-image-a-31_1426091714583 (1).jpg

26899DBC00000578-2989769-image-a-32_1426091719272.jpg

26899C5F00000578-2989769-image-a-30_1426091642522.jpg

150519143326-mini-sky-city-bikes-exlarge-169.jpg

150519141408-mini-sky-city-changsha-interior-exlarge-169.jpg

Besoin de vitesse :

Jiang, patron de BSB implanté à Changsha, cherche à exporter ses principes de construction. En Chine, la nécessité de construire rapidement est cruciale. La nation la plus peuplée au monde compte 1,4 milliard d’individus et a connu au cours des dernières décennies un exode massif des zones rurales vers ses centres urbains. Selon des données de la Banque mondiale, seulement 31% de la population chinoise vivait dans les villes en 1995. En 2013, la population urbaine a atteint 53%, soit plus de 300 millions de personnes supplémentaires vivant en ville. Ce chiffre aurait probablement été encore plus grand si ce n’était le système chinois «hukou» qui limite aux migrants éloignés de leur région d’origine l’accès aux services tels que l’éducation et la santé. « Nous avons besoin de ce type de bâtiment », a déclaré Jiang : « Non seulement pour la vie des gens mais aussi pour l’environnement. »

BSB croit que c’est un message qu’il peut vendre partout dans le monde. Selon son site Internet, le groupe a exporté ses activités et ses produits dans 70 pays. Jiang : « Ce que nous faisons maintenant est de vendre des bâtiments dans le monde ». « Nous les fabriquons en Chine et nous les expédions partout dans le monde ».

Selon Austin Williams, professeur agrégé en architecture à l’Université de Xi’an Jiaotong-Liverpool dans la ville de Suzhou, la méthode préfabriquée de BSB n’est pas une «forme architecturale culturelle», soit un style qui relèverait d’une identité nationale ou culturelle distincte. Elle n’est pas exclusive à la Chine. Les projets de construction rapide comme Mini Sky City pourrait donc être extrêmement utile pour les besoins de logements dans d’autres régions du monde comme en Asie et en Afrique qui connaissent une urbanisation accélérée. Selon le rapport 2014 sur les perspectives mondiales de l’urbanisation dans l’U.N., d’ici 2050 plus de 2,5 milliards de personnes viendront s’ajouter à la population urbaine mondiale. Près de 90% de cette croissance devrait se concentrer dans les villes asiatiques et africaines.

Références :

Livres :

– Sophie Van der Linden : La fabrique du monde.

Site internet :

Chine : 19 jours pour construire une tour de 57 étages.

Le plus haut gratte-ciel du monde sera construit en Chine en… 90 jours

The Chinese firm that can build a skyscraper in a matter of weeks.

La Chine construit une tour de 57 étages en 3 semaines.

En Chine, on peut construire une tour de 57 étages en moins de 20 jours.

RECORD – Une tour de 57 étages construite en… 19 jours !

Vidéos :

Un gratte-ciel de 57 étages construit en 19 jours en Chine.

La Chine construit une tour de 57 étages en 3 semaines.

Des Chinois ont construit ce building de 57 étages en 19 jours !.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s