La demi-maison, Alejandro Aravena

Depuis les années 1950, les villes ont absorbé plus de deux tiers de l’explosion démographique mondiale. Les habitants affluent, la ville se densifie, les loyers explosent et les logements perdent en taille et qualité. Les restrictions budgétaires placent les logements sociaux généralement loin de la ville et de ses commodités, dans un étalement urbain pauvre en créant des conflits sociaux et des inégalités.

Alejandro Aravena, architecte chilien socialement engagé et lauréat du Pritzker price 2016, voit dans ce nouvel ordre urbain l’occasion d’y  répondre par l’auto-construction.

Il propose un modèle de logements sociaux et collaboratifs pour faire face aux contraintes financières qui cultivent l’habitat informel sans qualité et produisent des logements sociaux standardisés. Ce projet est né de la nécessité de résorber un bidonville installé depuis 30 ans dans le centre de la ville de Iquique, au Chili. Ainsi dans le cadre du programme public ‘Vivienda Social Dinamica sin Deuda’*, 100 familles ont été relogées sur le même terrain de 0.5 hectares, qu’elles avaient occupé illégalement. Malgré le prix du terrain (3 fois plus cher que ce que le logement social peut financer), il a été décidé de ne pas déplacer les populations en périphérie pour maintenir le réseau d’opportunités que la ville offre et permettre au logement de prendre de la valeur.

Dans un soucis d’efficacité et de budget (7.500 US $ par famille), les maisons ont été groupées en rangées, alternant vide et plein. Ce dispositif a permis de limiter au maximum l’empreinte au sol et de densifier le quartier pour pouvoir accueillir 100 familles au lieu de 30 (si un schéma plus classique de redécoupage urbain avait été établi). La « Demi-maison » prend donc en compte, dès sa conception des futures extensions : «la forme initiale doit prévoir comment l’auto-construction permettra à une famille d’accéder au niveau de la classe moyenne » précise Aravena. La typologie intègre deux appartements empilés dans une superficie de 36 m2 chacun, pouvant s’étendre jusqu’à 72 m2 après extension.

stringio (4).jpg

Quinta_Monroy_Update_Image 01.jpg

Une fois livrée, la maison sera achevée à 50%, comprenant néanmoins le minimum de prestations : salles de bains, cuisine, escaliers, mobilisant le préfabriqué pour réduire les coûts et les délais de livraison. Le bâtiment initial devient donc un support, une première étape d’une opération qui au fil du temps et selon les moyens financiers gagnera en qualité et singularité. Il s’agira par la suite d’informer et de former les habitants sur les contraintes de structure, les mesures de sécurité à respecter et les finitions à apporter dont dépendra la plus-value future de la maison.

aravena plan 1.jpg

QUINTA_MONROY_by_tadeuz_Jalocha_and_ELEMENTAL.jpg

Aravena affirme par ce projet, une posture en rupture avec l’approche classique du logement informel et social, où « l’auto-construction cesse de représenter un handicap et devient une partie de la solution », un vecteur de promotion sociale. Il souligne la nécessité de « penser et construire de meilleurs quartiers, indispensable si l’on veut que le développement casse le cercle vicieux de l’inégalité », une réflexion sur l’urgence sociale du logement qu’il poursuit à Elemental, un « do tank »* associé à l’université de Santiago, qu’il dirige depuis 2000.

Dans le débat très actuel sur les stratégies à adopter pour la ville future, on opère ici un décrochage entre la vision occidentale du développement durable axée sur la performance technologique, souvent très couteuse, vers une vision qui prend en compte les dispositions « ordinaires » du marché et les moyens locaux, plus proche de la condition métropolitaine des pays du Sud : « More with the same »*.

*Vivienda Social Dinamica sin Deuda : Logement Social Dynamique sans la Dette

* do tank : laboratoire d’idées mêlant travail intellectuel et expérimentations sur le terrain

* More with the same : faire mieux avec le même

Citations : Aravena , Elemental

Photos : Cristobal Palma / Estudio Palma

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=lyssl8dUiyk

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s