Dormir dans une boite

2564580Les capsules hôtels du Japon.

 

Habiter dans une capitale relève parfois d’un défi tant les prix des logements sont élevés. Tokyo, capitale du Japon, fait partie du top 10 des loyers les plus chers du monde avec des loyers d’environ 11 125€/m² quand, à Paris, le prix moyen est de 7 758€/m². C’est aussi la ville la plus peuplée du monde avec plus de 37 millions d’habitants contre 22 millions pour la capitale française. Se loger dans une ville comme Tokyo coûte cher. C’est pour cette raison qu’à la fin des années 70 est né un nouveau type de logement qui va révolutionner la manière de se loger au Japon : le capsule hôtel. En quoi consiste ce type de logement ? Quel ressenti pour ce nouveau mode d’habiter ?

 

Lors de l’exposition universelle d’Osaka en 1970, l’architecte japonais Kisho Kurokawa propose un nouveau type de logement. Une capsule qui contient tous les éléments de vie dont une personne a besoin pour vivre : des espaces pour manger, dormir, se laver et travailler. Tout cela, réduit dans un minimum de surface, une capsule de 2,3m x 3,8m x 2,1m. Il étudie l’assemblage de ses capsules entre elles et construit en 1979 le premier capsule hôtel : le Nagagin Capsule Tower à Tokyo. Pour 1 600 yens (environ 12€), il est alors possible de passer la nuit dans un hôtel en plein cœur de Tokyo. Il s’agit d’un bâtiment de 13 étages, composés d’environ 12 capsules par niveaux, fixées sur une structure porteuse en acier et béton armé, dans laquelle passe tous les fluides de chaque capsule ainsi que les circulations. Les capsules sont des modules préfabriqués en usine, constituées de panneaux en acier galvanisés, et recouverts de peinture antirouille et d’un crépi. Indépendantes les unes des autres, une capsule peut être facilement et rapidement changée. Aujourd’hui, le bâtiment est toujours debout mais il n’a plus le monopole des capsules hôtels.

 

Ce nouveau type de logement a foisonné dans les grandes villes japonaises – Tokyo, Osaka, Kyoto – pour répondre à la demande croissante de logement. Si le principe de la cabine individuelle a été conservée, le concept a néanmoins évolué. Les capsules n’apparaissent plus directement en façade, mais sont entreposées dans une tour hôtel. Les capsules ne sont plus des mini logements, mais contiennent simplement un matelas, un oreiller, une couverture, la télévision, une prise de courant et un réveil. Elle mesure désormais 2m x 1m sur 1,25m de haut environ et dormir est la seule activité possible. Aujourd’hui, les capsules hôtels sont généralement utilisées par des hommes d’affaires trop fatigués pour rentrer chez eux, ou alors parce qu’ils ont manqué leur dernier train. Ils conviennent plutôt à une clientèle de passage et sont considérés comme des hôtels de passage, pour un prix défiant toute concurrence au Japon, de 2 000 à 4 000 yens par nuit, soit 15 à 30€. Très peu de femmes s’y rendent, de nombreux hôtels leur sont même interdits. Mais devant le succès grandissant de ces hôtels, certains proposent des capsules doubles pour les couples même s’ils restent très minoritaires.

 

Lorsque l’on arrive dans ces hôtels un peu particuliers, on nous demande d’entreposer nos valises dans un coin et de prendre le nécessaire avec nous. Il y a des casiers à disposition pour ranger ses affaires personnelles car les capsules ne ferment pas à clefs. Comme beaucoup d’hôtels au Japon, c’est l’architecture de la tour qui est privilégiée et chaque étage se voit attribuer une fonction : l’étage des capsules hommes, celle de femmes et celle des capsules doubles, s’il y en a.

Les capsules sont entreposées les uns sur les autres, par rangée de 2, sur toute la longueur du couloir. Une petite échelle permet d’accéder au 2ème niveau des capsules. Seul un rideau permet de fermer la capsule ce qui n’empêche évidemment pas d’occulter tous les bruits alentours.

Un autre étage est réservé aux sanitaires, appelé bains publics. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une grande salle, semblable à un spa, avec un bain chaud/jacuzzi, parfois un sauna, et surtout une zone de douches pour se laver simultanément. La coutume veut que nous ôtions nos vêtements, allions nous laver grâce aux douchettes, puis prendre un bain très chaud, qui doit toujours garder cette température. L’eau ne doit pas être vidée car elle sert pour une journée entière et pour tout le monde. C’est pour cela qu’il est nécessaire d’y entrer lavé, sans résidus de savon, ni vêtement. Evidemment, les hommes et les femmes ne se lavent pas dans les mêmes espaces. Certains hôtels alternent chaque jour les espaces dédiés à la toilette selon un planning précis : un jour ce sont les femmes qui ont la plus grande salle avec la partie sauna, le lendemain, ce sont les hommes.

Sur d’autres niveaux sont situés les espaces de détentes communs, et parfois, une salle de restauration ou, au minimum, un distributeur de nourriture.

 

Les pays asiatiques ont une culture différente des pays occidentaux mais peuvent être précurseurs dans la manière de vivre. Après plus de 30 ans de capsules hôtels, on peut envisager que c’est une formule qui correspond au mode de vie japonais, en revanche, si le concept n’a toujours pas été importé en Europe, c’est sûrement parce que cette formule ne rencontrerait pas le succès attendu.

Les capsules hôtels peuvent être une nouvelle manière d’habiter. En effet, elles permettent de se poser de nouvelles questions sur l’habitat : peut-on réduire son espace de vie à la seule fonction de dormir ? Peut-on imaginer la chambre devenant uniquement une pièce pour entreposer son lit alors que toutes les autres pièces de la maison seraient partagées en famille ?

 

Bibliographie

  • Vidéos documentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s