OUVRIR LA FENÊTRE !

Comment habiter un bâtiment Minergie

Cet article est une critique de l’habitat certifié du label MINERGIE. Il fait suite à une expérimentation quotidienne d’un an dans un de ces bâtiments à Genève, en Suisse.

Tout d’abord, qu’est-ce que MINERGIE ?

Très peu connue en France, Minergie est une marque de construction qui est devenue en quelques années le principal label de construction durable en suisse pour les bâtiments neufs ou rénovés. Fondée en 1994 par Heinz Uebersax et Ruedi Kriesi (ingénieurs et doctorants de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich, délégués cantonal à l’énergie à Zurich), la marque Minergie devient en 1998 une association reconnue par les cantons de Zurich et de Berne comme un standard avec plusieurs labels. Ces labels accompagnent les constructeurs (promoteurs et architectes) et s’assurent de la qualité au cours des phases de planification, de construction et d’exploitation. À ce jour, en Suisse et à l’étranger, près de 24 000 constructions ont été certifiées.

Les trois labels de construction les plus connus, Minergie, Minergie-P (pour les bâtiments Passif¹) et Minergie-A, permettent de garantir une efficacité et une qualité élevée dès la phase de planification. Chaque label correspond à une gamme vendue comme un produit commerciale avec le Minergie pour tous, le Minergie Premium et le Minergie haut de gamme. D’autres services sont vendus en plus : SQM Construction et SQM Exploitation. Ces services payants permettent un gage de qualité durant les travaux ainsi qu’une exploitation optimale du bâtiment pendant son exploitation.

minergie-label

Dans son principe, la démarche, toujours la même, paraît simple et évidente : une étanchéité absolue de l’enveloppe, une isolation performante, un apport d’énergie solaire et une ventilation artificielle. Cependant, si ce principe paraît être le parfait dosage des sciences et technologies durables et écologiques de notre génération, il possède de nombreux effets indésirables.

2605 Eve Crèche de Pinchat -136Bâtiment Minérgie expérimenté pendant un an.

L’effet « bocal » 

Le premier effet indésirable de ce principe de construction est l’étanchéité parfaite qu’offre le bâtiment sur-isolé. Cette étanchéité impose une ventilation artificielle qui en plus d’être très coûteuse, contraint à un taux d’humidité dans l’air excessivement bas. L’atmosphère ambiante, complètement artificielle, est très désagréable malgré l’avis des scientifiques et ingénieurs qui préconisent ces taux.

Je me souviens encore avoir demandé au concierge de mon immeuble de vérifier si la climatisation fonctionnait normalement. En effet, après avoir interrogé plusieurs habitants, nous étions tous d’accord pour dire qu’une sensation d’étouffement se fait sentir malgré la présence de vues vers l’extérieur. Un seul réflexe : ouvrir la fenêtre.

Capture d_écran 2017-12-13 à 11.47.15Plan type du bâtiment Minergie expérimenté pendant un an.

L’effet « machine » 

Comme le dit si bien Markus Mosimann² : « L’Homme veut habiter un nid, pas une machine ». Or les bâtiments labellisés Minergie sont conçus comme des machines avec une « salle des machines » qui comporte les tuyauteries des ventilations, les batteries de stockage d’énergie, les chauffe-eaux, etc. Tant d’équipements tous programmés pour fonctionner ensemble sans que l’humain n’ait à intervenir. Enfin, en théorie, mais en pratique ce n’est pas toujours le cas : lorsqu’un problème ou une panne se présente, seuls les «experts» habilités par Minergie sont autorisés à intervenir et cela peut prendre un peu de temps. Et comme chacun sait, toutes technologies à ses failles. L’une d’elles est notamment son temps de réaction par rapport à la météo extérieure. C’est-à-dire qu’il faut 3 ou 4 jours pour que le bâtiment réagisse à une baisse ou une augmentation soudaine des températures. Ainsi la perception qu’a l’habitant est désagréable. Je me rappelle encore de ce début du mois d’avril où le chauffage fonctionnait tandis que la température extérieure était de 26 °C. À nouveau un seul réflexe : ouvrir la fenêtre !

 

EnergyCampus_Technikzentrale_Blog

Salle des Machines du bâtiment Minérgie.

De manière plus générale, l’habitant lambda d’un bâtiment Minergie est dépossédé de son habitat. Il n’a ni la possibilité, ni l’autorisation d’intervenir sur le bâtiment, sous peine de se voir retirer le label Minergie. Un exemple de plus, s’il en fallait un, qu’une stratégie commerciale est mise en place avant toute stratégie écologique.

Est-ce vraiment un bâtiment écologique ? 

Il existe de nombreux types de bâtiments qui sont dits : « Écologique » pour des raisons plus ou moins éloignées. Certains bâtiments sont dits « Écologique » pour leur mode de chauffage naturel, d’autres pour leurs matériaux de construction naturels. L’écologie est la science des milieux et des conditions d’existence des êtres vivants par rapport à leur environnement et plus généralement à la nature. Elle consiste en une certaine harmonie entre l’environnement naturel et l’humain.

Les bâtiments labellisés Minergie consistent en une machine artificielle et étanche qui n’établit aucun rapport avec l’environnement naturel qui l’entoure. Ni les matériaux de construction, ni le système de chauffage ne sont naturels. L’isolation par exemple est en matières plastiques (souvent en polystyrène) tandis qu’elle pourrait être en fibres naturelles (fibre de roche ou de verre). Cette étanchéité, coupure avec le monde que procure un bâtiment Minergie est contraire au principe même d’écologie. Pour autant, il est considéré comme écologique, et d’une certaine manière, on peut le considérer comme tel. Lorsqu’on fait un tour d’horizon, quasiment rien de ce qui nous entoure n’est vraiment naturel. L’humain est intervenu partout. Il y a un donc un grand paradoxe à utiliser des technologies artificielles sans se soucier des éléments dits : « Naturels » qui l’entourent, qui sont eux aussi plus ou moins artificiels.

Bâtir ou habiter ?

Heidegger explique dans son ouvrage : Bâtir, Habiter, Penser que pour savoir construire : « Il faut savoir habiter, sinon, c’est de l’inhabitable qu’on construira. » Et pour savoir habiter, il importe de savoir penser, car habiter sans penser n’est pas habiter, mais simplement être posé là par hasard. Ainsi, si l’on vulgarise cette réflexion philosophique, les notions d’habiter et de penser ne sont pas respectées avec les labels Minergie.

Aujourd’hui, la performance énergétique prime sur la construction naturelle. Cependant d’autres alternatives sont possibles avec des performances énergétiques équivalentes ou meilleures que celles de Minergie. Plusieurs études et articles³ ont démontré que des bâtiments en construction naturelle sont plus performants et en prime recyclable. C’est peut-être dans cette voie que la construction doit s’orienter plutôt que dans une course aux technologies artificielles et étanches à tout environnement naturel.

¹Un bâtiment passif produit l’électricité et le chauffage dont il à besoin de manière autonome grâce à des panneaux solaires et photovoltaïques. L’énergie produite est stockée dans des batteries pour être redistribué dans le bâtiment au moment souhaité.

²Markus Mosimann est un technicien en construction en bois, conférencier et entrepreneur. Il est l’un des pionniers dans la recherche et l’innovation de la nouvelle construction en bois en Suisse. Il est l’auteur du livre : Das Holzhaus der Zukunft (en français : la maison en bois du futur).

³Article : https://www.tdg.ch/savoirs/environnement/maison-paille-bat-minergiep-plate-couture/story/31048198

Bibliographie

  • Livre

MTQzODc4NzQzNC0zNjc1ODk1MTUwLTI1OTY1LTA=  Das Holzhaus der Zukunft (en français : la maison en bois du futur), Markus Mosimann, 2012

Bâtir, Habiter, Penser, Martin Heidegger, 1951

  • Sites internet

Minergie.ch

Tdg.ch

  • Articles Web

https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/btiment-tres-ecolo-destabilise-locataires/story/31789677

  • Vidéos documentaires

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s