HABITAT 67

Sur la cité du Havre à Montréal, trois montagnes pixelisées se dessinent : il s’agit de l’ambitieuse construction imaginée par l’architecte canadien, originaire d’Israël, Moshe Safdie dans les années 60, alors que ce dernier étudiait encore à l’Université McGill. Pour les besoins de son diplôme, il s’était alors intéressé à l’architecture urbaine à haute densité et comptait réaliser un ensemble à prix réduit grâce à l’emploi d’éléments préfabriqués. Sur la cité du Havre à Montréal, trois montagnes pixelisées se dessinent : il s’agit de l’ambitieuse construction imaginée par l’architecte canadien, originaire d’Israël, Moshe Safdie dans les années 60, alors que ce dernier étudiait encore à l’Université McGill. Pour les besoins de son diplôme, il s’était alors intéressé à l’architecture urbaine à haute densité et comptait réaliser un ensemble à prix réduit grâce à l’emploi d’éléments préfabriqués.
En 1967 a eu lieu l’exposition universelle de Montréal, Moshe Safdie est alors invité à y participer en construisant concrétement son projet de diplome, qui interesse la ville par les valeurs qu’il porte.Il s’inscrit dans une époque où la liberté d’expression prend tout son sens et permet de voir émerger des projets utopistes qui marquent un changement social, celui de l’ouverture sur le monde. Dans ce nouveau paradigme Moshe Safdie a pensé son projet selon deux axes majeurs, le premier concerne la construction en éléments préfabriqués, tandis que le deuxième consiste à repenser la conception des immeubles comme un empilement de maisons individuelles afin de donner une qualité particulière à l’habitat de haute densité.Dans ce mouvement de libéralisation, Habitat 67 fut admiré et inspirant pour les architectes de cette époque, mais reste également une référence de nos jours.
Le projet a pris la forme d’un système de construction modulaire tridimensionnel. Il se compose de 354 modules identiques, complètement préfabriqués, empilés dans diverses combinaisons et reliés par des câbles en acier. Les 148 appartements ainsi créé varient en forme et en taille, car ils sont formés par un groupe de un à quatre modules aux dimensions de 11.7m x 5.3m x 3m, dans différentes configurations. Chaque appartement est accessible à travers une série de rues piétonnes et de ponts, ainsi que trois noyaux verticaux d’ascenseurs pour les étages supérieurs.Le processus de préfabrication des boîtes a eu lieu sur place. La forme modulaire de base a été moulée dans une cage en acier renforcé. Une fois durcie, la boîte en béton a été transférée à une chaîne d’assemblage pour l’insertion de systèmes électriques et mécaniques, ainsi que d’isolation et de fenêtres. Pour finaliser la production, des cuisines et des salles de bains ont été installées. Le tout est assemblé à l’aide d’une grue qui place chaque unité à sa position désignée.Le projet initial, haut de vingt-deux étages, et qui devait abriter des boutiques et une école en plus des logements, fut redessiné entre 1964 et 1965 et « simplifié » pour des raisons budgétaires. Le projet final comprend ainsi uniquement des logements.L’habitat industrialisé de Moshe Safdie ramène forcement à Jean Prouvé et à l’ensemble de son travail sur la notion de préfabrication dont il est le précurseur. L’un des objectifs de cette préfabrication fut de réduire les coûts afin de proposer des loyers modestes destinés à une population populaire. Malheureusement aujourd’hui cet objectif n’a pas été atteint car Habitat 67 fait partie des logements les plus recherchés à Montréal : la majorité des appartements ont subi un lifting des plus sophistiqués pour satisfaire une population nettement plus aisée.Cependant, bien que le projet n’ait pas réussi à amorcer une nouvelle vague de préfabrication, il a réussi à créer une nouvelle typologie d’habitation à la fois efficace et adaptable au site et a été ainsi le pionnier de l’intégration de deux typologies de logement: la maison de jardin de banlieue et l’immeuble d’appartements

Bien que la plupart des pavillons de la foire mondiale soient démontés à la fin de la foire, Habitat 67 a été conservé et continue aujourd’hui à être un complexe résidentiel prospère. Comme d’autres icônes des grandes expositions, telles que le Crystal Palace et la Tour Eiffel, Habitat 67 reste un emblème de son époque.Bien que la plupart des pavillons de la foire mondiale soient démontés à la fin de la foire, Habitat 67 a été conservé et continue aujourd’hui à être un complexe résidentiel prospère. Comme d’autres icônes des grandes expositions, telles que le Crystal Palace et la Tour Eiffel, Habitat 67 reste un emblème de son époque.

Habitat 67 n’a pas seulement révolutionné en son temps, il a continué à influencer l’architecture au cours des décennies. Nous retrouvons ce schéma spatial dans des constructions comme le “Château Kafka” de Ricardo Boffil de 1968, la tour Nakagin Capsule de Kisho Kurokawa  en 1972, qui utilise la même technique d’assemblage qu’Habitat 67, et plus récemment, on pourrait même suggérer que Mountain Dwellings de BIG  s’inspire directement de la stratégie de conception de Safdie.

Là où Habitat 67 répond à des problématiques de la ville et de son étalement, en y introduisant les qualités de vies de la banlieue, cette architecture préfabriqué pourrait prendre un tout autre sens à notre époque. Les catastrophe climatiques et environnemental, les flux migratoires, le besoins de loger de plus en plus de personnes dans l’urgence, pourraient voir dans l’architecture préfabriqué des solutions adaptés . L’architecture modulaire, outre la facilité et la rapidité de construction qu’elle apporte, permet une infinité d’assemblages et la création d’espaces architecturaux originaux et aux volumes novateurs.

Bibliographie

  • Ouvrages

Beyond Habitat by 20 Years ,Moshe Safdie, 1986

Jean Prouvé par lui-même, Jean Prouvé, 2001

 

  • Articles Web

http://www.msafdie.com/

  • Vidéos documentaires

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s