Face à la crise du logement, une réponse concrète à San Francisco

Le nombre de sans-abris aux États-Unis ne cesse d’augmenter depuis ces dernières années atteignant un chiffre record de plus de 600 000 homeless sur 323 millions d’habitants, du jamais vu depuis 1960. San Francisco est le reflet de cette situation, la municipalité comptant près de 7 000 sans-abris dans le centre-ville. Alors que certains états prennent des mesures visant à éloigner les homeless des centres urbains, d’autres préfèrent se saisir de la crise et y apporter des solutions concrètes.
La ville de Portland souhaite embaucher des SDF en leur proposant de ramasser les ordures pour un salaire de 10,50$ de l’heure, tandis que la ville de San Francisco a pour projet de mettre en place des « capsules innovantes » afin de permettre aux sans-abris d’avoir un domicile.

Micropad, une solution innovante

MicroPad_Looking-towards-door
Aménagement intérieur d’un Micropad, San Fransisco, Panoramic Interest

Face à cette situation critique, les architectes de Panoramic Interest implantés à San Francisco et Berkeley, ont imaginé une solution permettant que les sans-abris aient accès à un toit grâce à des micro capsules nommées Micropad. L’objectif d’une telle innovation est d’offrir un logement de qualité avec un apport conséquent de lumière du jour offrant un vrai lieu de vie plutôt qu’un simple toit. En effet, cette boîte se compose d’une pièce de vie comportant un lit, un bureau et une chaise, une armoire et une kitchenette ainsi qu’une salle de douche avec WC, pour une surface totale de 14,80 m2. Le revêtement utilisé est en PVC afin de permettre un nettoyage rapide et performant dans le but d’accueillir les animaux de compagnie souvent très importants aux yeux des SDF et rejetés des maisons d’accueil.

Dans une volonté d’offrir un vrai lieu de vie, l’aération de ces logements s’effectue par un système de VMC, l’isolation phonique est très performante et l’accès à l’eau et à l’électricité est assurée par la ville. Malgré une construction préfabriquée en acier, la Micropad répond aux normes sismiques et incendie en vigueur aux États-Unis. Des sources de lumières UV placées sous le lit permettent de lutter contre les insectes tels que les punaises ou les puces abondamment présentes dans les refuges.

S’inscrivant dans une volonté d’offrir d’avantage qu’un toit, Panoramic Interest souhaite permettre aux utilisateurs de Micropad de vivre une expérience sociale en assemblant ces capsules afin de former un immeuble composé de trente à trois cents unités. Ces boîtes sont conçues de manière à être transportées sur une remorque de voiture, sur un wagon de train de marchandise ou sur une péniche, l’objectif étant de les rendre très mobiles pour les déplacer, selon les besoins, dans un centre urbain ou d’une ville à l’autre. D’autant plus que la Micropad ne demande qu’une semaine de construction, ce laps de temps très faible lui confère une mise à disposition rapide.

Construites en acier, ces capsules préfabriquées permettent une économie de 40% par rapport à une construction classique, non négligeable pour la municipalité. En effet, chaque année la ville de San Francisco dépense 17 353$ par homeless tandis que le coût d’une capsule s’élève à 1 000$ par mois soit 12 000$ par ans, ce qui constitue une économie de près de 5 353$ par sans-abris et par an.

Micropad, une solution parmi d’autres

 

La capsule Micropad est une solution apportée par les architectes Panoramic Interest pour la ville de San Francisco mais d’autres possibilités ont été développées dans d’autres villes.

External_01
Home for the homeless, Londres, James Furzer

Nous allons nous attarder sur un projet de capsule hors du foncier proposé à Londres où, chaque hiver, près de 8 000 personnes dorment « à la dure » (dans leur voiture, chez des amis, dans un camping) ou dans la rue. L’architecte anglais James Furzer, particulièrement concerné par cette question, remporte le concours « Space for new visions » avec son projet « Home for the homeless ». L’espérance de vie d’un sans-abri est de 47 ans, ils sont 35 fois plus sujets au suicide et risquent des agressions chaque jour. La proposition de Furzer permet donc d’isoler des intempéries et des dommages physiques les individus à la rue.

Conçues comme des cabanes en bois, les capsules de James Furzer sont faites pour se fixer sur la façade de bâtiments construits, à 2 mètres de haut environ. Elles sont accessibles par une échelle amovible et peuvent accueillir jusqu’à 2 personnes. On y trouve un matelas et deux petits rangements, cependant aucun accès à l’eau et à l’électricité n’est prévu. Trois grandes percées permettent un apport de lumière naturelle important. En effet, l’objectif est différent des Micropads de San Francisco, les cabanes de Furzer sont destinées à un usage ponctuel car elles ne sont pas imaginées comme un logement permanent.

Ce projet utopique a peu de chance de voir le jour. D’une part les autorisations permettant de s’implanter sur un bâtiment semblent difficiles à obtenir, d’autre part il ne s’agit pas d’une solution durable pour les sans- abris mais d’un toit ponctuel. Se relancer dans la vie semble compliqué dans ces conditions. Enfin, Furzer a imaginé que les cabanes soient entretenues par des associations caritatives, hélas aucune ne s’est portée volontaire pour remplir cette mission.

Viables ou non, ces projets permettent d’alimenter les recherches afin de trouver de nouvelles opportunités pour sortir de la rue les milliers de sans-abris des métropoles telles que Los-Angeles, San Francisco, Londres ou Paris. Aux côtés des acteurs sociaux, les architectes ont au creux de leurs mains les cartes pour tenter de faire changer les choses.

 

Références

Bibliographie :

Direction de l’Habitat et de la Construction, Un domicile pour les sans-abri : les idées des projets lauréats., Ed : Ministère du Loge- ment, Ministère des Affaires Sociales, 1995.

Revues :

Webb and Michael, Suburban Refuge in Mark (p 74-81), 2017

Articles web :

https://www.panoramic.com/cityspaces-location/cityspaces-micropad/video/ http://www.architectmagazine.com/project-gallery/cityspaces-micropad_o https://www.sfhac.org/go-inside-micropad-new-solution-san-franciscos-homeless/

Images :

https://www.panoramic.com/wp-content/uploads/2016/06/MicroPad_01_HomelessHousing-lowres.jpg https://www.archdaily.com/772231/crowdfunding-campaign-begins-for-homeless-shelter-pods/55d603fee58ece20e9000239-crowdfun- ding-campaign-begins-for-homeless-shelter-pods-image

Vidéo :

https://www.panoramic.com/cityspaces-location/cityspaces-micropad/video/

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s