La vivification de l’architecture

Les villes d’aujourd’hui sont de plus en plus denses et la nature est repoussée au fil des années. L’urbanisme et l’architecture actuels essayent d’apporter la nature dans la ville en intégrant des parcs, des bâtiments végétaux et des nouveaux plans d’urbanisme. Les architectes, tel que Edouard Francois ou Stefano Boeri, expérimentent déjà des immeubles « Forêt ». Ces interventions ne font pas partie intégrante du bâtiment, elles ne sont pas structurantes mais purement décoratives. Les bâtiments sont plus coûteux à la construction car ils doivent soutenir des arbres et les appartements sont donc beaucoup plus cher. Les appartements de la tour Bosco Verticale à Milan de Stefano Boeri (Photo ci-dessous) restent partiellement occupés car leurs prix est très élevé. Ces immeubles « forêts » sont une fausse réponse au besoins d’écologie et de durabilité de l’architecture.

milano boeri

Ferdinand Ludwig, architecte Allemand de Stuttgart, tente d’aller plus loin. Il veut une architecture vivante, qui lie nature et construction en un seul et même tenant. Il la nomme « Baubotanik », terme provenant de la contraction « Bau » qui signifie construction en allemand et « Botanik ». Serait-elle l’architecture durable du futur?

Depuis plusieurs années, Ferdinand Ludwig et son groupe de chercheurs sont pionniers dans le domaine. Dans leurs projets, les arbres, vivants, remplacent la structure, supprimant ainsi murs porteurs ou poteaux-poutres. Leurs expérimentations sur les arbres leurs ont permis de perfectionner leurs méthode. Ainsi, ils utilisent des arbres à écorces fines, permettant une fusion plus performante. A l’aide d’une simple vis en acier perforant les deux troncs, ils lient les arbres entre eux. De part leur croissance rapide, les saules ont été les premiers arbres utilisés par Ferdinand. Mais Il s’est révélé qu’ils résistaient mal aux intempéries et aux maladies.

Baubotanik ONLY FOR EXHIBITION USE

 

La première réalisation de Ferdinand Ludwig a vu le jour en 2005. Il s’agit d’un pont de 22 mètres de long et placé à 2,5 mètres du sol. La structure est réalisée à partir de saules. Aujourd’hui, on perçoit à peine ce pont puisqu’il ne fait plus qu’un avec la nature environnante. La structure s’est rigidifiée à mesure que les arbres ont grandi. Dans ce premier projet, la structure métallique est permanente et vient se coupler avec les arbres.

La capacité des arbres en croissance à incorporer des matériaux étrangers (métal ou plastique) met en évidence un potentiel lié à la construction et l’architecture.

Réalisé dans le cadre d’un spectacle horticole en 2012 à Stuttgart, “PLATANEN KUBUS” est le premier projet ouvert au public de l’architecte. Il s’agit d’un cube végétal de 10 mètres de hauteur, réalisé avec une structure d’acier et 1000 platanes. Sur chacune des quatre façades, des passerelles ondulent, créant ainsi une promenade sur le pourtour intérieur du bâtiment. Au fil des années, les platanes fusionnent et les pièces de l’échafaudage en acier peuvent être retirées parallèlement. Ce processus est très contrôlé, chaque pièce est numérotée en fonction de l’année de retrait prévisionnelle. En 2028, l’ensemble de la structure pourra être démontée et les passerelles ne seront portées que par un seul et même arbre résultant de la fusion des 1000 platanes plantés initialement.

Platanen KUBUS FL

Ces nouvelles structures ne présentent pas encore de réelles contraintes environnementales ou techniques mis à part l’entretien des arbres, qui comprend la coupe des branches une à deux fois par an et le remplacement des arbres morts.

En revanche cette nouvelle architecture vivante apporte de nombreux avantages. Elle permet d’améliorer la qualité de l’air, de se reconnecter à la nature, d’optimiser les ressources naturelles et de s’en servir.

Un des inconvénients notables est la rapidité de mise en œuvre dans la mesure où la structure définitive se constitue en plusieurs années alors qu’un bâtiment en béton peut être réalisé en quelques mois. Mais contrairement au béton les bâtiments en bois sont régulièrement salués pour leur durabilité, non seulement le dioxyde de carbone est retiré de l’atmosphère mais il reste bloqué dans la structure du bâtiment. Avec sa Baubotanik, Ferdinand Ludwig propose encore mieux : il conçoit des bâtiments qui verrouillent le carbone tout en continuant d’en absorber tout au long de leur vie, phénomène qui permet de renforcer leur structure.

coupe Platanen Kubus.jpg

Aujourd’hui des études sont menées pour réussir à créer des bâtiments de logement, de commerce ou de bureaux avec la Baubotanik. Déjà de nombreux projets sont en cours tels que des parkings, des murs végétaux porteurs ou encore des aires de repos.

Bien que peu connue, l’architecture vivante n’est pas une notion du 21e siècle. Dans la forêt tropicale indienne, chez les Khasi, c’est une pratique courante de construire en harmonie avec la croissance des végétaux. En canalisant les racines aériennes de l’hévéa indien, et en les enlaçant pour créer un filet, les indiens réussissent à mettre au point une structure. Au fil du temps, cette structure se développe et devient une construction robuste et accessible, tel un pont vivant. Les ponts vivants peuvent atteindre 30 mètres de long, et mettre jusqu’à 15 ans avant d’être pleinement fonctionnel. Au fil des années le pont gagne en résistance et certaines racines ont plus de 500 ans.

pont khasi

L’architecture d’aujourd’hui faite d’immeuble recouvert d’arbres ou de végétations ne constituent pas une réponse à la demande de durabilité des construction.

Ainsi, l’architecture du futur ne serait-elle pas un retour aux méthodes de construction traditionnelles? L’architecture vernaculaire, qui prend en compte le climat et les ressources naturelle est ainsi la plus durable.

Bibliographie

  • Livre 

Architecture végétale : Analogies entre le monde végétal et l’architecture contemporaine

Auteurs : Alex Campello, Alejandro Bahamon, Patricia Perez

  • Vidéos documentaires

Une réflexion au sujet de « La vivification de l’architecture »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s