TOKYO : Habiter les interstices

Tokyo, mégapole de 38 millions d’habitants, est l’une des villes les plus denses du monde. Son tissu est singulier car il met en confrontation des immeubles ultra-modernes avec des maisons individuelles. Ces deux entités sont imbriquées, sans organisation apparente ce qui laisse place à des parcelles résiduelles de formes compliquées. La société actuelle incite les habitants à vivre en banlieue et à utiliser les transports en commun. Mais beaucoup de familles à Tokyo en ont décidé autrement. Ces dernières veulent rester près du centre afin de bénéficier des atouts culturels, commerciaux et surtout, afin d’éviter les transports en communs.

La ville de Tokyo a besoin de se réinventer en permanence pour répondre à son besoin insatiable d’extension. De plus, Tokyo étant au croisement de quatre plaques tectoniques, la fréquence des séismes favorise l’investissement dans des petites constructions. Des nouvelles mutations apparaissent ainsi au Japon telles que les micro-maisons ou la « pet architecture » qui consiste en de minuscules maisons immiscées dans les interstices de la ville. Ces parcelles, souvent petites et de formes particulières, résultent d’un urbanisme non régit par des règles définis.

Dans le quartier de Shibuya, l’un des plus effervescents de Tokyo, une nouvelle maison vient d’apparaître, coincée entre un parking et un immeuble. Le terrain n’était normalement pas à vendre au vu de sa superficie et de sa forme caractéristique. Mais la propriétaire a accepté de découper une partie de sa parcelle initiale pour former ce terrain. C’est la raison pour laquelle il était possible d’acheter un terrain dans le centre de Tokyo à un prix convenable. Le centre de Tokyo est tellement dense qu’il est presque impossible d’y trouver une parcelle vide. Dans ce quartier en particulier, il s’agit du premier terrain en vente depuis 13 ans.

La parcelle, en forme de drapeau, a une superficie totale de 59m2. Afin d’apporter de la lumière et de l’air naturel dans l’ensemble de la maison, l’emprise au sol est réduite à 25m2. Ainsi, une bande étroite serpente autour d’un patio, diffusant la lumière du soleil dans l’ensemble de la maison. Cela peut paraître paradoxal au vu de la superficie de la parcelle, mais contre toute attente, ce vide central est lui-même l’extension de l’intérieur vers l’extérieur, et est utilisé au même titre qu’une pièce. Cette maison est conçue pour se détendre, se reposer et trouver enfin un lieu apaisant qui contraste avec la vie très énergique de Tokyo.

26230384_10156297222339349_3146591137715637450_n

D’autres exemples apparaissent, comme la maison de Tomoya et Naomi Sato. Compte tenu de son étroitesse (3,6 m), l’architecte Osamu Nishida a du faire preuve d’autant plus d’ingéniosité. La largeur est divisée en trois parties, une principale abritant les logements de 1,5 m de large, une partie servant d’espace de circulation et de transition et la dernière section de vide afin d’apporter la lumière naturelle et de l’air dans l’ensemble du logement.  L’espace intermédiaire devient aussi fonctionnel, il permet d’étendre le linge ou de profiter de l’air frais dans un espace intime. Cependant, les habitants doivent alors sortir à l’aide de passerelles reliant les deux parties pour changer de pièces.

MN-AH998_JTINY_FR_20141230162734

L’habitation de Minami et Koutoku Egawa conçu par Go Hasegawa est une parcelle de forme rectangulaire mais très petite. La maison se caractérise par sa grande fenêtre qui permet d’éclairer l’ensemble de l’espace. Cette baie est placée à une hauteur réfléchie pour préserver l’intimité des habitants vis-à-vis de la rue tout en laissant une vue sur le parc situé en face. L’intérieur est divisé en trois étages, la fenêtre se situant entre le rez-de-chaussée et le premier étage. Le dernier niveau est constitué d’un plancher en lattes de bois espacées de plusieurs centimètres afin de laisser passer la lumière naturelle venant du dessous.

07-japan-archipelago-of-the-house

Récemment, l’architecte Manabu Maya a construit une des plus petites maisons de Tokyo, 16 m2 au sol. Le bâtiment se déploie sur trois niveaux apparents qui se scindent à l’intérieur en 7 demi-niveaux qui fonctionnent comme des paliers autour d’un escalier central. Chaque pièce de la maison est conçue pour être le plus séparé des autres afin de permettre une intimité à chacun. Les pièces sont ainsi pensées comme une fonction : la superficie de la chambre par exemple est calculée en fonction des dimensions d’un lit, d’un dressing et du passage pour une personne. Les habitants profitent de la rue pour voir leurs amis, des commerces et des cafés pour se divertir et n’utilisent la maison que pour dormir ou se réunir en famille.

L’exiguïté de ces maisons ne provoque-t-elle pas le désir d’évasion ?

Les architectes doivent faire preuve d’originalité pour créer des espaces optimisés évitant l’impression d’enfermement et d’exiguïté. Dans ces micro-maisons l’intimité et la lumière sont les deux éléments les plus difficiles à intégrer et à contrôler. Certaines micro-maisons ou les familles sont plus nombreuses et l’architecture moins réfléchie, sont souvent des lieux fonctionnels uniquement faits pour dormir ou manger. Les habitants n’y passent pas la majorité de leur temps. Ils utilisent les bains publics, les love hôtels, les bars à chats ou à livres afin de combler ce qu’ils n’ont pas dans leurs maisons. La ville est conçue comme une extension de la maison et les deux vivent en symbiose. Les squares et les parcs font office de jardin alors que les restaurants remplacent les salles à manger, les distributeurs automatiques situés à chaque coin de rue sont, quant à eux, l’annexe des frigos.

Bibliographie

  • Livre

Pet Architecture Guide Book Vol 2 ; Atelier Bow-Wow

  • Sites internet

http://www.japanaddiction.com/2013/07/10-maisons-japonaises-a-larchitecture-incroyable/

https://mrmondialisation.org/mini-maison-made-in-japan/

https://bleard-lecocq.com/tokyo-micro-maisons-une-source-dinspiration-pour-des-projets-bimby-sur-parcelles-ingrates/

https://bleard-lecocq.com/bimby-une-2eme-maison-au-fond-du-jardin

  • Vidéos documentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s