Skatepark et pratique du vide

Désacralisation du skate et BMX

Le skate, a été inventé à la fin des années 60, par des surfeurs californiens qui cherchaient une nouvelle occupation pour les jours ou la mer était calme. Leurs terrains de jeu étaient principalement les piscines vides(ancêtre des bowls qui se construisent aujourd’hui).
Le BMX, a commencé a apparaitre au début des années 70 aussi aux états-unis. Il a été introduit par des jeunes qui voulaient faire de la motocross, mais n’avaient pas les moyens de s’en acheter.
Ces disciplines ont mis beaucoup de temps à être reconnues, et aujourd’hui elles se désacralisent de plus en plus avec des évenements tels que les x-games, le fise à Montpellier, ou encore la future apparition du BMX et du skate aux jeux olympique de 2020 à Tokyo.
Cette désacralisation à vue l’émergence d’agences d’architectures spécialisée dans les sports de glisse, et de nombreux skateparks qui se font de plus en plus nombreux particulièrement en France, qui est un pays ayant eu du mal à intégrer ces disciplines.

4_Larry Edgar Vans pro cup Sydney.jpg

Construire un skatepark aujourd’hui

Pendant très longtemps en France, les skateparks ont été mal construits car il n’y a pas d’obligation à faire appel à un architecte pour ce type de sonstruction. Il suffit juste d’être maître d’oeuvre, un titre non protégé auquel tout le monde peut prétendre. Les skateparks sont considérés comme des travaux d’infrastructure et il n’y a pas besoin d’architectes pour effectuer la construction.
L’agence constructo qui a vu le jour en 2005 cherche à contrebalancer cela.                  Cette agence, a été crée à l’initiative des architectes et skateurs Samuel Stambul ainsi que Stéphane Flandrin, tous deux diplômés de l’école d’architecture de Marseille.
S.Flandrin, a suivi un parcours en génie mécanique, pour ensuite commencer à dessiner et construire des skateparks DIY (do it yourself) à partir de moyens rudimentaires. Il à ensuite décidé d’entamer des études d’architecture à l’école Marseille. Il fit la connaissance de S.Stambul, qui fait partie d’une autre génération de skateurs plutôt axé sur le street 1, alors que Stéphane fait partie de la génération antérieure, orientée sur des courbes et bowls 2.
Ils ont montés leur agence en 2005 pendant leurs études après avoir obtenu le marché du skatepark de Valenciennes.

La démarche

La construction d’un skatepark relève dans la grande majorité des cas, du domaine public. L’agence répond donc à des appels d’offres lancés par les municipalités, qui choisiront ensuite le meilleur candidat. Les architectes de Constructo consultent ensuite les pratiquants de skate et de BMX, afin de pouvoir concevoir un projet qui répond à leurs attentes.
Un autre aspect pris en compte, est l’approche paysagère dans la construction des skatepark. Celle-ci est primordiale car construire un skatepark ne consiste pas simplement à couler du béton dans un trou creusé dans le sol. C’est un lieu de vie et de convivialité dans lequel les pratiquants des différentes disciplines viennent se retrouver. Celui-ci doit constituer une valeure ajoutée au site dans lequel il s’inscrit.

2_Draguignan.jpg
Skatepark Istres (Constructo architectes)

 

 

Ailleurs dans le monde

En France, Constructo est la seule agence d’architecture spécialisée dans la construction. D’autres structures existent mais aucune n’est gérée par des architectes.
En dehors de Constructo, les agences qui se consacrent à la construction de skateparks se font de plus en plus nombreuses dans le monde. J’en présenterais ici quelques unes, et des projets emblématiques.

  • SOULPARKS

Soulparks est une agence qui a été montée en 2012 par Rubén Alcántara, ancien champion de BMX, et Aitor Veguillas, qui lui aussi fait du BMX et a une formation d’architecte.
En 2013, ils livrent leur premier projet, le skatepark de Malaga.

 

  • NATE WESSEL

Nate Wessel, lui aussi ancien professionnel de BMX, est un designer qui est en charge de nombreux projets de skatepark éphémère, nottament pour RedBull et Nike 6.0 4.
L’éxemple ici, est le skatepark de Dagenham. Il s’agit en fait ici d’un évenement organisé par Nike 6.0 en 2011. Pour cela ils ont décidé de mettre en place ce skatepark dans le bassin d’une ancienne piscine avant sa démolition.

 

  • Steven Holl

La cité du surf et de l’océan à Biarritz, est un projet de musée réalisé par Steven Holl. Les courbes qui constitue la toiture du musée, sont une métaphore des vagues générés pas les oceans. Un élément en plus qui rend ce projet singulier, est le bowl qui a été creusé.

 

  • Koo Jeong A

OTRO, est une sculpture skatable déssinée par l’artiste Coréen Koo Jeong A.
Le projet a été commandé dans le cadre du dispositif de la commande publique lancé par la region Limousin.
Cette figure se dessine à partir d’une topographie qui sculpte un paysage composé de différents bowls, d’un craddle et d’un tunnel. Tous ces éléments, invitent le skater à s’approprier le skatepark en lui donnant l’occasion d’imaginer des parcours multiples.
Les marges sinuesues s’inspirent des rives du lac de Vassivières et le vert phosphorecent recouvrant le beton lui confère une sorte d’intemporalité. Ce lieu se veut en même temps être un endroit qui s’intègre totalement dans le paysage la journée, et qui s’en détache la nuit tombée.

 

  • Gliffberg + Lykke

Agence danoise formé par Rune Glifberg, skateur professionnel, et Ebbe Lykke, architecte, ils ont livré en 2014 le streetdome d’Haderslev (Danemark)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s