L’Art déco : la dernière architecture d’ornementation

Les années folles, ou Roaring Twenties aux États-Unis, marque l’entre-deux-guerres, le moment où l’on se remet des pertes et où l’on profite de la vie. L’engouement pour les arts, la musique et les festivités explose, donnant naissance à un nouveau mouvement : l’Art Déco. Ce courant s’affirme durant l’Exposition Internationale des Arts Décoratifs de 1925 à Paris. Né d’architectes comme Otto Wagner et Joseph Hoffman, il s’exportera très bien à l’international et séduira une grande partie de l’Europe, de l’Amérique et de l’Asie. Aux États-Unis, cette période correspond également à une croissance économique importante, mais également industrielle, qui va transformer les villes. Ainsi, de nombreux gratte-ciels vont apparaître à Chicago et New York, dont l’Empire State Building et le Chrysler Building, qui font partie des bâtiments emblématiques de cette période.

Le mouvement moderne commence déjà à se répandre en Europe, au Canada et aux États-Unis. Cependant, l’architecture art déco n’a pas fait l’unanimité, elle va même à contre-courant des idées de l’époque qui tendent vers une architecture plus structurelle et moins décorative. Une fois de plus, les idées des penseurs de l’architecture détonnent avec la volonté et les goûts des citoyens. Le rejet de toute ornementation, pour revenir à une idée d’espace épurée ne séduit que moyennement. En effet, la population veut alors du glamour, du rêve mais également un espace qui émane la réussite. Or, Adolf Loos valorise au travers de son livre « Ornements et crimes » une architecture dépouillée de fioritures, ou la structure doit être l’élément décoratif. L’art déco est comme une transition entre l’Art nouveau et son architecture très chargée, et le modernisme dépouillé.

Ce courant est aussi représentatif d’un mode de vie plus libre, où les envies évoluent. L’industrie est en plein essor, les femmes s’émancipent, la voiture se démocratise, les besoins de la société se transforment et l’architecture participe aux changements. Les gens veulent des objets pratiques, qui répondent aux nouveaux besoins. C’est un art complet qui touche à tous les domaines de l’art, et c’est pour cela qu’industriels, architectes et artistes travaillent ensemble pour créer en adéquation avec les nouveaux modes de vie. Il est représentatif d’une société en pleine mutation sociale, économique, technique et culturelle.e et culturelle.

Intérieur de La Samaritaine

Description du style

L’Art déco est à son apogée durant les années 1910 à 1930. Il fait suite à l’Art nouveau, plus organique et floral, dont il s’inspire, en conservant cet aspect très stylisé, mais en utilisant des formes plus classiques, rigides et symétriques. Il marque aussi un retour aux objets symboliques, comme les statues et les vitraux, et l’utilisation de motifs végétaux simplifiés. L’Art déco est particulièrement visible par l’architecture d’intérieur, en plus d’avoir de nombreuses répercussions sur le design, la typographie et la mode qui vont marquer les années folles. Les arts déco prônent une esthétique géométrique, qui met en valeur des éléments d’ornementation colorés. Cet art mélange des lignes pures et franches avec richesse, pour que les éléments se démarquent, entre finesse et tape-à-l’œil. La « mode exotique » sera développée avec la reprise de motifs africains entre autres. Les tendances venues de Russie et d’Inde influenceront le style de manière vive et colorée, avec des formes d’éventails, de plumes et autres fantaisies. , de plumes et autres fantaisies.

Ce courant porte deux idées principales : une architecture luxueuse et ostentatoire, mais aussi une technique de fabrication industrielle et moins couteuse. En architecture, les Européens vont commencer à privilégier des structures rapides, composées de portant métalliques et de béton, qui vont monter de plus en plus haut. Ce modèle de hauteur exprime la richesse, et va influencer l’architecture américaine, où les urbanistes vont construire de nombreux gratte-ciels. Les centres-villes vont ainsi voir s’ériger de nombreux quartiers composés uniquement de grandes tours. e et culturelle.ours.

Explosion d’une nouvelle architecture aux États-Unis

A New York, les règlementations d’urbanisme incluent la construction d’immeubles à redent donc comprenant des décrochés sur la façade, l’immeuble se découpe ainsi en sections de plus en plus étroites en prenant de la hauteur. Les baies vitrées y sont grandement utilisées. Les tours se multiplient dans le style art déco présent aussi bien en façade que dans la décoration intérieure. Ce domaine est le résultat d’un travail de groupe, les architectes font appel à des ferrailleurs, des menuisiers et des designers pour les aider à concevoir le mobilier et les ornementations.nt appel à des ferrailleurs, des menuisiers et des designers pour les aider à concevoir le mobilier et les ornementations.

Ayant en partie pour but de valoriser la richesse des personnes qui l’employaient, c’est le style le plus plébiscité par les riches propriétaires et il va vite se diffuser dans les classes moyennes. Ce style passe par le luxe de la construction d’escaliers et d’ascenseurs. Les murs de béton sont surmontés de moulures en bois, et repeint de motifs géométriques et abstraits. Les figures statuaires ne servent plus aux idéologies religieuses, les propriétaires reprennent l’iconographie pour se mettre en scène. L’utilisation des vitraux est également appréciée, là encore les formes sont figuratives et expriment parfois la fonction des bâtiments, ou alors reprennent des motifs abstraits. Le mobilier est d’inspiration française, les formes restent classiques et galbées, avec des angles arrondis. On sent l’influence du mobilier moyenâgeux, mais toujours dans une grande simplification. Les bois sont teintés, de même que les tissus qui reprennent les couleurs et motifs des ballets russes. Les intérieurs sont surchargés afin d’exprimer le raffinement des propriétaires.

Le haut du Chrysler Bulding

Le Chrysler Building est un bel exemple d’immeuble New-yorkais, construit en 1930 par William Van Alen, est un bâtiment qui reflète assez bien l’esprit Art déco. Il a été conçu pour être alors la bâtiment le plus haut du monde. La tour se présente comme une superposition de cubes empilés, de tailles variables. Le haut de la tour est fait d’arcs de cercle qui finissent par une longue flèche, créée justement dans le but d’atteindre un objectif de hauteur. Les angles du bâtiment sont ornés de statues d’aigles en acier, comme on placerait des gargouilles. Le hall est paré de marbre colorés marocains, de granite et d’acier. Il est également équipé d’éclairages qui mettent en valeur le bâtiment de nuit, en particulier la fameuse flèche.

L’art déco n’est pas seulement un style artistique mais aussi un mode de vie. La population a alors envie de renouveau et de découvertes après la guerre, dans un décor raffiné. En effet, dans les grands salons, chaque pièce est finement travaillée par un artisan, avec des matériaux rares et précieux. Par ailleurs, le Chrysler Building reste le gratte-ciel préféré des Américains. Une fois de plus, l’opinion publique est en désaccord avec les architectes qui perçoivent l’ornementation comme superflue. Malgré la courte période que dura les arts déco, ce courant aura pourtant une belle longévité grâce aux bâtiments protégés de cette époque, mais également grâce à son influence toujours présente la décoration et le cinéma. On connaît aujourd’hui un regain d’intérêt pour le style Art déco en design et décoration d’intérieur par le style « rétro », ce style est désormais associé à une époque libérée, glamour et festive.

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Art_d%C3%A9co

http://www.architecture-art-deco.fr/caracteristiques-art-deco.html

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s